SORTIES EN MONTAGNE

Rédigé par Anne-Marie SCHMIDT Aucun commentaire
Classé dans : Vie d'église Mots clés : aucun

L’expérience de l’été dernier a encouragé l’église à organiser des sorties en montagne en juillet et en août. C’est un moment de détente offert à tous ceux qui aiment la marche, c’est aussi un temps de communion fraternelle très appréciable « Ah ! qu’il est agréable de vivre des moments d'amitié fraternelle ! »

     

 

Nous nous retrouvons le matin de bonne heure à l’église, nous allons en voiture jusqu’au départ du chemin choisi pour la ballade, et nous montons tous ensemble, chacun à son rythme. Les participants expriment la diversité de notre église locale, il y a des enfantsl , le plus jeune participant a 2 ans, des ados , des jeunes, et des plus anciens, des célibataires, des couples, des personnes seules, ou des familles entières, peu importe, tout le monde a sa place et chacun avance dans la bonne humeur.

              

 

 

LA SORTIE AU CASQUE DU LHIERYS :

 

Au début le sentier est facile, la pente est faible et les efforts sont modérés. C’est un temps de mise en forme, chaque marcheur trouve son rythme « Nous marchons aux pas du troupeau. »

                                        

Après une heure d’efforts, les premiers signes de fatigue commencent à apparaître, certains font des pauses, la soif se fait sentir, « Fortifie toi et prend courage. » Il faut continuer « Il renouvelle nos forces pendant la marche. »...Ah ...la persévérance ! Difficile à vivre mais nécessaire pour atteindre le but !

  

La marche continue à travers une zone boisée, c’est agréable, l’ombre des arbres nous protège du soleil, nous récupérons des forces car l’effort est moins important. Pourtant, il faut rester vigilants, des racines, des branches risquent de nous faire trébucher « Que celui qui est debout prenne garde de ne pas tomber. »

La matinée continue, nous avons bien avancé et nous sortons du bois. Nous sommes dans une grande prairie, mais surprise, le brouillard est là, si intense que nous ne voyons que quelques mètres devant nous. Nous devons rester unis ensemble et suivre les consignes « Afin qu’aucun ne se perde. » Nous avançons sans visibilité, nous sommes dans le doute, nous ne reconnaissons pas les lieux, nous n’arrivons plus à nous diriger….pourtant « Je ne crains aucun mal car Tu es avec moi. »

 

  

et soudain , l’un d’entre nous côtoie le refuge, l’abri, la cabane qui va nous servir de lieu de repos et de restauration car c’est l’heure du repas.

 

                

Le brouillard est toujours là, nous pouvons faire une pose confortable, mais nous n’avons pas atteint le sommet, on ne le voit même pas « Seigneur, envoie ta lumière et ta vérité, qu’elles me guident et me ramènent sur ta montagne sainte. »

                         

Nous prenons le temps de manger, nous échangeons des gourmandises tirées de nos sacs, c’est un partage spontané entre frères et sœurs « Ils mettaient tout en commun. »

Pendant le repas, nous avons des visiteurs : plusieurs chevaux viennent nous voir, ils sont sympas mais peut-être un peu intéressés par nos aliments salés….

                        

Quelle chance, le ciel se dégage, « La lumière se lève, même au sein des ténèbres, pour l’homme droit . » Nous voyons le chemin et la direction à prendre pour atteindre le but.

                    

Il y a les vaillants qui avancent et seront les premiers au sommet….puis il y a aussi les retardataires, fatigués, qui pensent peut-être à abandonner avant le sommet car la pente est raide  « Seigneur, renouvelle mes forces pendant la marche. » Ah persévérance…..toujours persévérer sur ce chemin de plus en plus étroit et remplis de cailloux, d’obstacles qui retardent la marche.

Pourtant les premiers sont déjà au sommet, même les enfants, les plus petits sont arrivés « Il donne la force et Il accroît la vigueur de celui qui est défaillant. »

 

Alors, il ne faut pas se décourager, il faut regarder là haut le but, la récompense « Ce sont les violents qui s’emparent du royaume de Dieu. »

Voilà, tout le monde est arrivé, nous sommes tous assis sur le sommet. La mer de nuages est en dessous de nous, la vue est magnifique. Le ciel se dégage et laisse apparaître au loin les montagnes avec le Pic du Midi. C’est un moment intense, la récompense de tous nos efforts.

 

                                 

Et nous sommes tous là pour voir ce paysage.

 

La marche en montagne nécessite des efforts, de la sagesse, de la persévérance. Nous vivons aussi des moments de doute, de découragement avant d’atteindre le but, mais quelle joie quand on arrive au sommet !

 Ce sont des moments que nous aimons, qui nous rapprochent les uns des autres, et qui nous font du bien .

 

Alors rendez vous en aôut pour les prochaines sorties....

 

 

 

 

Fil RSS des articles