L'église fête Noel

Rédigé par Anne-Marie SCHMIDT Aucun commentaire
Classé dans : Vie d'église Mots clés : aucun

Le week-end dernier, l’église de Tarbes a fêté Noël :



Tout d’abord, avec un concert de Pat Berning et ses musiciens, vendredi soir. Un magnifique concert, rempli de douceur, comme Pat Berning sait si bien l’apporter mais aussi de joie ! Toute l’assistance a été invitée à reprendre certains chants en zoulou : une belle chorale !


A l’issue de ce concert une salle joliment décorée attendait tout le monde pour déguster des friandises et boissons….de Noël.

 

 

 ***************************************************************



Dimanche 16:

Un culte spécial Noël avait été préparé par les enfants, les ados et l’équipe d’animateurs du GIB, sous la responsabilité de Mireille.
Remettre Jésus au centre de Noël était le but de ce moment. Et cela a été fait à travers des chants, des récits, une vidéo et le message apporté par le Pasteur Kelly Akarasis.
C’était différent des fêtes organisées les autres années mais ce fut un temps fort et beau avec l’annonce de la naissance du Sauveur.
Entre 40 et 50 enfants assistent régulièrement au GIB tous les dimanches et ils étaient heureux de présenter à l’église et aux invités les beaux chants et textes préparés depuis plusieurs semaines.
Les animateurs étaient aussi très investis et avaient, pour l’occasion, organisé une chorale.
Puis, à la fin du culte, ils ont offert à tous le « pot de l’amitié » avec des mets préparés par eux-mêmes.
Ce temps a permis à plusieurs personnes nouvelles de parler, de poser des questions.

Noël : Jésus , le Fils de Dieu, est venu !


Noël : un Sauveur nous est né !


Comme les bergers et les mages, puissions-nous tous aller à la rencontre de ce merveilleux Sauveur qui nous attend et qui seul peut nous donner la vie éternelle !


JOYEUX NOËL A CHACUN DANS LA JOIE ET LA PAIX DU SAUVEUR JESUS-CHRIST

 

Mireille

Repas du 18 Novembre 2018

Rédigé par Anne-Marie SCHMIDT Aucun commentaire
Classé dans : Vie d'église Mots clés : aucun

Noous étions plus de 120 participants à nous retrouver pour un dernier repas fraternel dans les locaux de la place du foirail .

Oui , dans moins de deux semaines , nous aurons déménagé !

Encore une fois , nous avons tous apprécié la cuisine . Un grand MERCI à la famille Tardivon , à Chantal , à tous les jeunes , aux ados qui ont contribué à la réussite de ces moments .

 

Nous étions conscients de partager un temps très particulier dans l'amitié avec les frères et soeurs .Pour beaucoup d'entre nous , ce local a été le témoin de nos vies : baptêmes , mariages , présentations des enfants , conversions , rencontres avec Jésus.......

Les bénéfices de ce repas serviront à l'aide aux dépenses pour le nouveau bâtiment .

 

 

Baptême d'Emmanuelle

Rédigé par Anne-Marie SCHMIDT Aucun commentaire
Classé dans : Témoignages Mots clés : aucun

Emmanuelle , 18 ans ,

Elle est née dans une famille Chrétienne et pourtant elle a eu ses doutes , ses difficultés . On n’hérite pas de la foi de sa famille , c’est une démarche personnelle et Dieu a du se révéler à l’intimité de son cœur .

 

 

Bonjours à tous et à toutes .

Je m’appelle Emmanuelle . J’ai grandi dans une famille Chrétienne . Depuis mon plus jeune âge on m’a enseigné les valeurs Chrétiennes . Tous les dimanches j’allais à l’église avec mes parents , j’allais à l’école du dimanche , tout allait bien . J’avais une enfance heureuse avec mes parents et mes frères . Mes parents nous ont toujours enseigné à prier , quoiqu’il arrive , à toujours faire confiance à Dieu car Il prend soins de ses enfants . J’y croyais comme une enfant , mes parents me le disaient et je ne me suis jamais posé trop de questions . Quand j’ai eu 9 ans , ma maman est tombée malade et sur le moment je ne comprenais pas vraiment , on a été énormément portés par la prière de l’église .

En grandissant j’ai commencé à me poser des questions . Je me suis demandé pourquoi Dieu avait permis cette maladie alors que depuis que je suis toute petite , on m’avait enseigné que lorsqu’un enfant crie , l’Éternel entend . A partir de ce moment là , j’ai commencé à me poser des questions sur l’existence de Dieu .

En 2011 , on a déménagé en Guyane . J’avais toujours des questions , je me demandais si Dieu existait , s’Il n’existait pas . Je continuais d’aller à l’église avec mes parents jusqu’au jour , où suite à plusieurs incidents de la vie , j’ai pris conscience de la vie et de la mort , et particulièrement de la mort . J’ai eu des troubles du sommeil pendant un peu plus d’un an . J’avais vraiment du mal à m’endormir , j’avais des tics . Je n’arrivais plus à fermer les yeux pour m’endormir car j’avais peur de mourir . Je ne savais pas où j’irai après la mort et ce que je deviendrai . Je demandais à Dieu de me répondre mais je n’ai pas eu de réponse à ce moment là . Dans mon cœur d’enfant , j’en ai déduit que Dieu n’existait pas . Je continuais à aller à l’église , je n’avais pas le choix . J’aimais les chants , la musique , j’ai toujours fait de la musique . J’avais un groupe avec mon frère et une amie , on écrivait des cantiques . Je les chantais parce que ça me plaisait , mais je ne réalisais pas vraiment les paroles . Aujourd’hui je me rends compte que c’est ce qui m’a toujours gardée près de Dieu .

Nous sommes rentrés en métropole en 2014 . Nous sommes arrivés dans cette église . Je continuais à venir à l’église sans y croire . Je venais car je n’avais pas le choix , je suivais mes parents et c’est tout . En 2015 , il y a eu les DNJ , un rassemblement de jeunes et à ce moment là j’avais d’énormes complexes avec moi-même , je n’aimais pas la personne que j’étais . J’avais peur car mon seul but dans la vie , c’était de me marier , d’avoir des enfants pour fonder une famille . Et j’avais peur de ne jamais réaliser cela . Donc , j’ai décidé de «  tester Dieu » . Je Lui ai demandé , s'Il existait vraiment comme tout le monde le prétendait , qu’Il me montre qu’Il existe et qu’Il me rassure sur mes craintes . Et alors j’ai eu comme un rêve où je me suis vue avec une alliance , avec un bébé dans les bras . C’est là que j’ai pris conscience que Dieu existait . J’ai pensé Il existe mais ce n’est pas pour moi. J’y croyais sans plus .

Puis je suis rentrée au lycée , c’était un peu la liberté . Je n’avais pas de très bonnes fréquentations . J’ai fait une crise d’adolescence assez compliquée : mes parents et ma cousine pourront en témoigner . Je faisais ma vie dans le monde avec mes amis et ça me convenait jusqu’à ADN 2016 , le 27 mars 2016 , il y a eu une réunion où j’ai été très touchée . J’ai pris conscience que j’avais négligé Dieu pendant énormément de temps, que je l’avais renié et que malgré ça , Il était toujours là et Il m’aimait . Suite à ce rassemblement , je suis retournée au lycée , j’ai repris mes habitudes . J’avais un pieds dehors , un pieds dedans .Ça me convenait car je pensais que je ne faisais rien de grave,que je faisais ma vie , que je venais à l’église , que j’aimais Dieu et que je ne faisais pas de bêtises . Je me disais que je ne faisais rien de mal . En fait je me convainquais moi-même . En août 2016 j’ai été dans une colonie Chrétienne . Je n’avais absolument pas envie d’y aller , mes parents m’ont un peu forcée à y aller , ça ne m’interressait pas car je ne connaissais personne etc...A ce camp , le dimanche 14 août de 10h à 12h le pasteur Carayolle a prêché sur le thème « comment être certain d’avoir obtenu le salut » ; je ne me posais pas la question , j’écoutais la prédication et à un moment il s’est tourné vers moi et m’a demandé : Et toi , Emmanuelle , s’il t’arrivait de mourir demain , est-ce que tu sais si tu es sauvée ou non .Dans ma tête , la réponse c’était NON et c’est à ce moment là que j’ai réalisé que Jésus était mort pour moi . J’ai compris la croix et l’amour de Dieu qui a envoyé Son Fils pour me sauver , pour que je puisse avoir la vie éternelle et que je sois Son enfant . A ce moment là j’ai vraiment eu à cœur de me rapprocher de Dieu .C’était en 2016 , pendant ces deux dernières années , j’ai continué à me poser des questions , je me disais que je ne pouvais pas me faire baptiser car je n’étais pas parfaite , j’avais des combats , j’avais certaines choses du monde dont je n’arrivais pas à me détacher , je me voilais la face alors que ma famille m’avait mise en garde, m’avait expliqué que ce que je faisais n’était pas bien . Je me voilais la face jusqu’à cette année 2018 , à une réunion inter-jeunesse , il y a eu une parole qui disait de se rapprocher de Dieu , de quitter ce qui est du monde et que je m’abandonne complètement à Lui , que j’arrête d’être sous cette emprise . J’étais aveuglée . Ça a duré plusieurs mois pour que je suive pleinement le Seigneur et que je mette ma vie totalement en règle devant Dieu . J’essayais de le faire par mes propres forces , mais ce n’était pas possible , j’ai compris que Seul Dieu pouvait m’aider , que c’est Lui Seul qui m’a donné la force de me séparer de tout ça .

C’est pour ça que je me fais baptiser aujourd’hui , Je sais que Dieu a donné Son Fils pour moi , qu’Il est mort pour mes péchés et que je suis sauvée par grâce .

Romains 10,verset 8 : La parole est tout près de toi , dans ta bouche et dans ton cœur .c’est un verset qui m’a touchée . Malgré tout ce que j’ai vécu , j’ai toujours eu cette parole au fond de mon cœur et dans mes combats , j’avais toujours quelque chose qui me disait que Dieu était là pour moi , même si je n’y croyais pas .

Il a toujours été là dans chaque épreuve de ma vie et je ne m’en rendais pas compte . Il m’a sauvée et je veux Lui donner entièrement ma vie aujourd’hui .

Visite du Pasteur Giraudel

Rédigé par Anne-Marie SCHMIDT 2 commentaires
Classé dans : Vie d'église Mots clés : aucun

Le dimanche 17 septembre , nous avons eu la surprise de recevoir le pasteur Giraudel et son épouse .

Il nous a entrainé sur le champ de mission,nous partageant les conditions de travail , les difficultés quotidiennes , le manque de confort ,la souffrance due à la séparation d'une partie de la famille restée en France .

Toutes ces réalités n'ont pas altéré la joie de son appel, bien au contraire, ce couple a servi le Seigneur avec beaucoup de zèle sur le terrain de la mission . 

Le pasteur nous a rappelé que chacun d'entre nous est aussi missionnaire dans son entourrage , son quartier , sa ville .

 

                                                     

 

Cet homme de terrain nous a expliqué son appel à servir , son attention pour comprendre et saisir la volonté de Dieu dans sa vie.Rappelant à chacun d'entre nous l'importance de rester à l'écoute du Saint Esprit pour entrer dans les projets de Dieu en éloignant toute initiative personnelle .

 

                             

 

 

 

Merci Seigneur pour ce message .

Que Dieu bénisse richement le travail de ce serviteur et sa famille .

Peut- être à une autre fois .

                                              

Sortie des petits

Rédigé par Anne-Marie SCHMIDT Aucun commentaire
Classé dans : Vie d'église Mots clés : aucun

Dans le cadre du GIB, et avec l’aide financière de la CAFEJ 65, des sorties sont organisées pour les enfants et les ados.

Elles permettent à chacun de passer un bon moment dans la joie et l’amitié.

Ainsi le 9 juin, 15 enfants de presque 3 ans à 7 ans se sont retrouvés, accompagnés de 6 animateurs.

Au programme : ZYGOLAND (on saute, on glisse, on rit) –

ON PIQUE-NIQUE (on se régale avec ce que Maman et Papa ont préparé pour nous) – ON FÊTE LES ANNIVERSAIRES DE CE WEEK-END LA (5 ans de Camille et 4 ans d’Helena) et on a même mangé plein de bonbons (chut !!!)

                

Cette sortie a aussi permis l’intégration des tout-petits qui arriveront au GIB à la rentrée.

Une belle journée pour tous !

Mireille.

 

Fil RSS des articles